William Floyd - Histoire

William Floyd - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

William Floyd est né à Mastic, Long Island en 1734. Il a reçu peu d'instruction quand il était jeune, et il a passé la plupart de son temps à faire des travaux agricoles. Floyd est néanmoins devenu un membre actif de la communauté, aidant son église locale, travaillant comme administrateur municipal et servant dans la milice du comté de Suffolk.

Avec la montée des tensions au sujet du Tea Act en 1773, Floyd et nombre de ses voisins ont participé à des réunions patriotiques, allant même jusqu'à fournir de l'aide au Massachusetts. Floyd a été envoyé par le comté de Suffolk au Congrès continental en 1774 et y a servi jusqu'en 1777. Pendant ce temps, il a connu d'énormes difficultés. Les forces britanniques occupèrent Long Island en 1776 et sa maison fut détruite. Sa famille a été forcée de fuir à Middletown, dans le Connecticut, où sa femme est décédée en 1781.

Une fois la guerre terminée, il est élu représentant au premier congrès. Il est également devenu général dans la milice de New York. Plus tard dans la vie, alors qu'il avait la soixantaine, il a cédé sa ferme de Long Island à l'un de ses fils et a déménagé à la frontière de New York où il a construit une maison dans ce qui est aujourd'hui connu sous le nom de Westernville, NY. Il y mourut en 1821 à l'âge de quatre-vingt-six ans. Il a été inhumé au cimetière presbytérien de la ville.


Floyd est né le 17 décembre 1734 à Brookhaven, dans la province de New York, à Long Island dans une famille d'origine anglaise et galloise. Il était le fils de Tabitha (née Smith) Floyd et Nicholl Floyd (1705-1755). [1] Parmi ses frères et sœurs se trouvait la sœur Ruth Floyd, qui a épousé le brigadier. Le général Nathaniel Woodhull [une] sœur Charity Floyd, qui a épousé les membres du Congrès continental Ezra L'Hommedieu et son frère Charles Floyd, qui a épousé Margaret Thomas en 1761. [3]

L'arrière-grand-père de William était Richard Floyd, né à Brecknockshire, au Pays de Galles vers 1620 et était le dernier de ses frères à quitter l'Angleterre, visitant d'abord Jamestown, en Virginie, avant de s'installer dans la province de New York vers 1640 où il pratiquait le droit. Vers 1688, son grand-père a acheté 4 400 acres à la famille de Tanger Smith dans le Mastic Neck de la ville de Brookhaven. [4] Le père de William, Nicoll, y a construit une maison en 1723 où William est né. [b]

Après la mort de son père en 1755, Guillaume reprend la ferme familiale. Il est devenu membre de la milice du comté de Suffolk au début de la guerre d'Indépendance américaine, devenant major général. Il a été délégué de New York au premier congrès continental de 1774 à 1776. Il a été membre du Sénat de l'État de New York (district sud) de 1777 à 1788. [6]

Le 4 juillet 1787, il est élu membre honoraire de la New York Society of the Cincinnati. En mars 1789, il a été élu au 1er Congrès des États-Unis en vertu de la nouvelle Constitution en tant que candidat anti-administration et a servi jusqu'au 3 mars 1791. Floyd était un électeur présidentiel en 1792, votant pour George Washington et George Clinton. Floyd, dont la ville de Floyd, New York est nommée, est devenu un résident du comté d'Oneida en 1794.

En 1795, Floyd a couru pour le lieutenant-gouverneur de New York avec Robert Yates sur le ticket démocrate-républicain, mais ils ont été vaincus par les fédéralistes John Jay et Stephen Van Rensselaer. Floyd était à nouveau électeur présidentiel en 1800, votant pour Thomas Jefferson et Aaron Burr et en 1804, votant pour Thomas Jefferson et George Clinton. Floyd était à nouveau membre du sénat de l'État (district de l'Ouest) en 1808.

En 1820, Floyd a de nouveau été choisi électeur présidentiel mais n'a pas assisté à la réunion du collège électoral, et Martin Van Buren a été nommé pour combler le poste vacant. Lors du recensement de 1820, lorsque Floyd avait 86 ans, il avait 6 esclaves et 2 résidents noirs libres vivaient dans sa maison [7] à la General William Floyd House à Westernville, New York.

En 1769, Floyd était marié à Hannah Jones (1740-1781), qui est née à Southampton, New York et était la fille de William Jones. Ensemble, ils étaient les parents de : [1]

  • Nicoll Floyd (1762-1852), qui épousa Phoebe Gelston (1770-1836), fille de David Gelston (collecteur du port de New York), en 1789.
  • Mary Floyd (1764-1805), qui a épousé le colonel Benjamin Tallmadge, qui était en charge du président George Washington Spy Ring.
  • Catherine Floyd (1767-1832), qui a épousé le révérend William Clarkson (1763-1812). [8]

Après la mort de sa première femme en 1781, Floyd s'est remarié à Joanna Strong (1747-1826), qui est née à Setauket, New York et était la fille de Benajah Strong et Martha (née Mills) Strong. Ensemble, ils étaient les parents de : [1]

  • Ann Floyd (1785-1857), qui épousa George Washington Clinton (1771-1809), fils de George Clinton, le 1er gouverneur de New York et le 4e vice-président des États-Unis.
  • Elizabeth Floyd (1789-1820), qui épousa James Platt (1788-1870), le plus jeune fils du membre du Congrès continental Zephaniah Platt.

Floyd est décédé le 4 août 1821 et est enterré au cimetière de Westernville dans le comté d'Oneida. Sa veuve mourut en 1826. [9]

Portrait de Mme Benjamin Tallmadge avec son fils Henry Floyd et sa fille Maria Jones 1790


Domaine William Floyd


Domaine William Floyd / Lfstar68

Selon le site Web du National Park Service :

Deux cent cinquante ans d'histoire sont préservés au domaine William Floyd. L'Old Mastic House contient une variété d'éléments architecturaux et d'artefacts de trois siècles de vie américaine, l'histoire de la famille et leur utilisation et plaisir de cet endroit.

Le domaine, qui a été autorisé en tant qu'ajout à Fire Island National Seashore en 1965, est situé sur le continent de Long Island à Mastic Beach, New York. Le domaine contient la maison ancestrale, les terrains et le cimetière de la famille William Floyd. William Floyd, signataire de la Déclaration d'indépendance, est né dans la maison en 1734. En 1976, la famille Floyd a fait don du contenu de la maison au National Park Service.

Entre 1718 et 1976, huit générations de Floyd ont géré la propriété et l'ont adaptée à leurs besoins changeants. La famille a utilisé la maison et la propriété de différentes manières au fil des ans.

À l'époque coloniale, les Floyd ont dirigé une immense plantation plus tard, la famille s'est tournée vers les affaires et la politique, et les terres ont été utilisées pour des activités récréatives en plein air comme la chasse et la pêche.

La "Maison Ancienne à Mastic" de 25 pièces, les douze dépendances, le cimetière familial et les 613 hectares de forêt, champs, marais et les sentiers éclairent tous graphiquement les couches de l'histoire.

Choses à faire

  • Des visites guidées de l'Old Mastic House sont proposées toutes les demi-heures de 10h00 à 16h00 du vendredi au dimanche et les jours fériés du Memorial Day au Veterans Day. Parcourez 25 salles et plus de 250 ans d'histoire américaine lors de ces visites d'une heure.
  • Programmes d'interprétation et d'éducation
  • Célébration annuelle de la journée des trois hameaux (début juin)

Des expositions sont disponibles dans toute la maison, y compris des photographies historiques du domaine William Floyd et de la famille Floyd. L'Old Mastic House est rempli de meubles accumulés par huit générations de membres de la famille Floyd.

Comment se rendre au domaine William Floyd

Ouvert du vendredi au dimanche et les jours fériés du Memorial Day au Veterans Day.


Le but n'est pas d'effacer l'histoire, ont-ils dit, mais d'éduquer sur la "vraie histoire" de la région.

Le groupe protestera également sur un certain nombre d'autres problèmes détaillés dans sa lettre aux responsables, notamment les « inconduites » et la « brutalisation » de la police.

La statue a été une source de débat pendant des semaines, avec des pétitions en ligne indiquant les deux côtés de la question.

La première pétition, « Retrait de la statue de William Floyd au coin de William Floyd Parkway et de l'autoroute Montauk » a été créée par Desiree Magee, qui l'a envoyée à la ville de Brookhaven. qu'il signifie "racisme subliminal", car Floyd était un propriétaire d'esclaves.

Floyd, qui vivait à Mastic Beach, était également l'un des quatre de l'État de New York à avoir signé la Déclaration d'indépendance et le seul signataire de Long Island.

La première pétition, demandant le déplacement de la statue, est intervenue après des jours de protestation à Mastic et Shirley après le meurtre de George Floyd à Minneapolis Floyd est décédé après qu'un policier lui a appuyé un genou sur le cou pendant près de 9 minutes.

Floyd était également membre de la milice du comté de Suffolk pendant la guerre d'indépendance, délégué au premier congrès continental et membre du sénat de l'État de New York.

Le débat a suscité des arguments des deux côtés sur les réseaux sociaux.

"Nous, les habitants de la communauté Mastic, Shirley, Moriches, demandons par la présente" de supprimer, de déplacer, de contextualiser ou de couvrir le monument de William Floyd "", indique la pétition. "William Floyd est un rappel constant de l'oppression des minorités dans cette communauté. La statue est un symbole de rébellion et de racisme subliminal.

"Bien que William Floyd était un sénateur de New York et un signataire de la Déclaration d'indépendance des États-Unis, il n'est pas un héros", indique la pétition. "William Floyd était un fier propriétaire d'esclaves ! Floyd est un contributeur majeur à la division au sein de notre communauté. La statue a été placée pour honorer Floyd pour avoir construit cette communauté, mais le racisme institutionnel doit être supprimé afin d'atteindre notre objectif ultime d'unité."

"William Floyd n'est pas un symbole de racisme et personne ne devrait dire qu'une communauté entière le croit", indique la pétition. "Il est le contraire. Il a représenté les habitants de Long Island et de New York à une époque où les gens devaient s'intensifier et changer la façon systématique dont nous sommes gouvernés. Avec sa signature et 55 autres, notre nation a été formée. Le le retrait de sa statue est contraire aux principes de tout mouvement qui exige le changement. En signant la déclaration d'indépendance, il signait son acte de décès s'il échouait. Il défendait le changement et l'égalité des droits. Il croyait que si un gouvernement faisait échouer son peuple le peuple devrait changer le gouvernement. Si vous ne me croyez pas, lisez le deuxième paragraphe de la déclaration d'indépendance. Il a signé sa vie pour cela.

Viola a ensuite cité la Déclaration d'indépendance.

Viola a déclaré qu'il représentait les membres de la communauté Mastic, Mastic Beach et Shirley qui souhaitent voir la statue de William Floyd rester là où elle se trouve.

"Nous sommes fiers de son importance historique dans ce pays. Si votre problème est avec le gouvernement, abordez-le avec lui et" N'intimidez pas Billy "", a-t-il écrit.

Beth Wahl, présidente du William Floyd Community Summit, a déclaré que le groupe est une organisation de base formée en 1998 qui a été constituée en 2002. Le comité d'embellissement du groupe était, à l'époque, présidé par Pat Matthews, qui "avait ce rêve d'avoir un statue de William Floyd", a-t-elle déclaré.

Wahl a déclaré que Matthews avait écrit un article dans un journal local sur sa vision d'honorer Floyd, dont le domaine se trouve à Mastic Beach. Environ deux ans après l'article, a déclaré Wahl, elle a reçu un appel de l'artiste Santo Matarazzo, qui a fait don de la statue.

À l'époque, a déclaré Wahl, le groupe ne savait pas où placer la statue, qui devait être placée sur une propriété municipale. La statue est restée à la bibliothèque pendant quelques années jusqu'à ce que le comté de Suffolk et Matthews élaborent un plan pour placer la statue à son emplacement actuel, à l'intersection de William Floyd Parkway et de Montauk Highway.

Le plan de la propriété comprenait également des jardins ainsi que la statue, que le William Floyd Community Summit avait bronzée et déplacée.

La statue est exposée à son emplacement depuis 2013. "C'est la première chose lorsque vous entrez dans notre communauté et nous en sommes très fiers", a déclaré Wahl.

À propos de la première pétition et de la possession d'esclaves par Floyd, elle a déclaré: "Le fait est que l'esclavage était horrible. Mais cela s'est produit il y a 200 ans. Nous ne pouvons pas revenir en arrière et changer ce qui s'est passé il y a 200 ans. Ce que vous pouvez faire c'est aller de l'avant et essayer de réparer ce qui se passe maintenant."

Wahl, qui est blanche et a deux petits-enfants noirs, a déclaré qu'elle voulait un monde meilleur pour eux, "où ils peuvent se sentir égaux et faire ce qu'ils veulent, et ne pas être considérés comme des citoyens de seconde zone".

Mais, a déclaré Wahl, elle ne pense pas que déplacer une statue ou changer le nom du domaine de William Floyd, de la William Floyd Parkway ou du district scolaire de William Floyd, comme certains l'ont suggéré, changera quoi que ce soit. "Ils sont obsédés par les mauvaises choses", a-t-elle déclaré.

Wahl a déclaré qu'elle était heureuse de parler avec ceux qui souhaitent que la statue soit déplacée. "Mais en ce qui me concerne, cette statue ne bouge jamais."


Biographie[modifier | modifier la source]

William Floyd est né à Brookhaven, New York Long Island, dans une famille d'origine anglaise et galloise et a repris la ferme familiale à la mort de son père. Son arrière-grand-père Richard Floyd est né à Brecknockshire, au Pays de Galles vers 1620 et s'est installé dans la province de New York. William Floyd était membre de la milice du comté de Suffolk au début de la guerre d'Indépendance américaine, devenant major général. Il a été délégué de New York au Premier Congrès continental de 1774 à 1776. Il a été membre du Sénat de l'État de New York (Southern D.) de 1777 à 1788. En mars 1789, il a été élu au 1er Congrès des États-Unis. sous la nouvelle Constitution en tant que candidat anti-administration et a servi jusqu'au 3 mars 1791. Floyd était un électeur présidentiel en 1792, votant pour George Washington et George Clinton. En 1795, Floyd a couru pour le lieutenant-gouverneur de New York avec Robert Yates sur le ticket démocrate-républicain, mais ils ont été vaincus par les fédéralistes John Jay et Stephen Van Rensselaer. Floyd était à nouveau électeur présidentiel en 1800, votant pour Thomas Jefferson et Aaron Burr et en 1804, votant pour Thomas Jefferson et George Clinton.

Floyd était à nouveau membre du Sénat de l'État (Western D.) en 1808.

En 1820, Floyd a de nouveau été choisi électeur présidentiel, mais n'a pas assisté à la réunion du collège électoral, et Martin Van Buren a été nommé pour combler le poste vacant.

La maison de William Floyd, la maison familiale, est située à Mastic Beach, fait partie de Fire Island National Seashore et est ouverte aux visiteurs. La maison est située au milieu de vastes bois, prairies et zones humides.

Parmi ses descendants figurent le directeur de la photographie Floyd Crosby, son fils, le musicien de rock David Crosby et l'ancien gouverneur du Massachusetts William Weld. Un deuxième cousin éloigné deux fois était Abraham Lincoln.

En 1820, le vieillissant William Floyd (il avait 86 ans) restait le plus grand esclavagiste avec 6 esclaves. Floyd était la seule personne qui avait été comptée comme propriétaire d'esclaves dans le passé. De plus, 2 résidents noirs libres vivaient dans son foyer. La femelle libre était âgée de 14 à 25 ans et avait probablement été émancipée alors que sa mère restait esclave dans le ménage. L'autre Noir libre était un homme de plus de 45 ans. Peut-être était-il marié à la femme esclave de plus de 45 ans dans le ménage, car de tels arrangements n'étaient pas rares parmi les esclaves de New York.


William Floyd

William Floyd (17 décembre 1734 - 4 août 1821) était un homme politique américain de New York et signataire de la Déclaration d'indépendance des États-Unis.

William Floyd est né à Brookhaven, New York Long Island, dans une famille d'origine anglaise et galloise et a repris la ferme familiale à la mort de son père. Son arrière-grand-père Richard Floyd est né à Brecknockshire, au Pays de Galles vers 1620 et s'est installé dans la province de New York. William Floyd était membre de la milice du comté de Suffolk au début de la guerre d'Indépendance américaine, devenant major général.

Il a été délégué de New York au premier congrès continental de 1774 à 1776. Il a été membre du Sénat de l'État de New York (district sud) de 1777 à 1788.

Le 4 juillet 1787, il est élu membre honoraire de la New York Society of the Cincinnati.

En mars 1789, il a été élu au 1er Congrès des États-Unis en vertu de la nouvelle Constitution en tant que candidat anti-administration et a servi jusqu'au 3 mars 1791.

Floyd était un électeur présidentiel en 1792, votant pour George Washington et George Clinton.

William Floyd, dont la ville de Floyd, NY est nommée, est devenu un résident du comté d'Oneida en 1794. Il y est également enterré.

En 1795, Floyd a couru pour le lieutenant-gouverneur de New York avec Robert Yates sur le ticket démocrate-républicain, mais ils ont été vaincus par les fédéralistes John Jay et Stephen Van Rensselaer.

Floyd était à nouveau électeur présidentiel en 1800, votant pour Thomas Jefferson et Aaron Burr et en 1804, votant pour Thomas Jefferson et George Clinton.

Floyd était à nouveau membre du Sénat de l'État (district de l'Ouest) en 1808.

En 1820, Floyd a de nouveau été choisi électeur présidentiel, mais n'a pas assisté à la réunion du collège électoral, et Martin Van Buren a été nommé pour combler le poste vacant.

Lors du recensement de 1820, le vieillissant William Floyd (il avait 86 ans) est resté le plus grand esclavagiste de New York avec 6 esclaves. Floyd était la seule personne qui avait été comptée comme propriétaire d'esclaves dans le passé. De plus, 2 résidents noirs libres vivaient dans son foyer. La femelle libre avait 14-25 ans et avait probablement été émancipée alors que sa mère restait esclave dans le ménage. L'autre Noir libre était un homme de plus de 45 ans. Peut-être était-il marié à la femme esclave de plus de 45 ans dans le ménage, car de tels arrangements n'étaient pas rares parmi les esclaves de New York.

La maison de William Floyd, la maison familiale, est située à Mastic Beach, fait partie de Fire Island National Seashore et est ouverte aux visiteurs. La maison est située au milieu de vastes bois, prairies et zones humides.

Parmi ses descendants figurent le directeur de la photographie Floyd Crosby, son fils, le musicien de rock David Crosby et l'ancien gouverneur du Massachusetts William Weld. Un deuxième cousin éloigné deux fois était Abraham Lincoln.

Il existe plusieurs lieux et institutions portant le nom de William Floyd, notamment :

* Le district scolaire William Floyd dans la ville actuelle de Brookhaven, qui comprend l'école primaire William Floyd et l'école secondaire William Floyd.
* William Floyd Parkway dans la ville de Brookhaven.
* Ville de Floyd dans le comté d'Oneida. Le général Floyd a emménagé dans le hameau actuel de Westernville, dans le comté d'Oneida, avant sa mort. Sa dernière demeure au cimetière de Westernville est indiquée par une simple plaque de pierre.
* École élémentaire General William Floyd dans le district scolaire de Holland Patent dans le comté d'Oneida


William Floyd

William Floyd était l'aîné d'une famille prospère de Long Island d'origine galloise. Son arrière-grand-père, Richard Floyd, avait émigré du Pays de Galles à Long Island au 17ème siècle. Les parents de William étaient Nicoll Floyd et Tabitha Smith. Le jeune William est né le 17 décembre 1734 dans ce qui est maintenant appelé Mastic, Long Island, mais faisait alors partie du canton de Brookhaven. Le père de William, Nicoll, est décédé alors que le jeune homme n'avait que 17 ans, lui laissant un vaste domaine. Il l'a bien géré, apprenant à tirer des bénéfices à la fois des locataires de la propriété et des produits

Épouses – Hannah Jones
(1740-1781)
Joanna Forte
(1747-1824)

et les animaux qui y ont grandi. Il était un excellent agriculteur et gestionnaire.

Sa première éducation avait été pratique, et non formelle. En tant que riche propriétaire terrien, Floyd a acquis une stature et une influence dans sa communauté. Le manoir étant le lieu de villégiature d'un vaste cercle de relations et de connaissances, y compris de nombreuses personnes issues de familles distinguées avec une excellente éducation formelle, Floyd a absorbé beaucoup de connaissances. Il avait une belle main d'écriture, comme en témoignent ses signatures et sa compréhension des mesures foncières et des comptes devaient être bons pour gérer le domaine. La propriété était très productive, avec des céréales, du fourrage, des légumes et bien approvisionnée en bétail et en arbres fruitiers. Face à l'océan Atlantique, Floyd avait également un quai d'expédition utilisé pour le commerce et un accès à la pêche, aux huîtres et à une variété de fruits de mer. Ses récits nous disent qu'il traitait beaucoup avec des charpentiers, des maçons, des maréchaux-ferrants, des bouchers et une variété de gens de métier.

William Floyd a épousé Hannah Jones [ou Johnes], fille de William Jones de Southampton, LI, NY à Brookhaven, LI, NY le 23 août 1760. Ils ont eu trois enfants, un fils, Nicoll, et deux filles, Mary et Catherine, tous de qui s'est marié et a eu des problèmes. Alors que la « vieille guerre française » prenait fin avec le traité de Paris le 10 février 1763 et que les années suivantes laissaient présager de mauvaises relations avec l'Angleterre et les lois restrictives du Parlement, Floyd, avec ses excellentes relations, devint de plus en plus important dans la politique de l'est de Long Island. Comme tant de ses voisins, Floyd avait des liens étroits avec le Connecticut. Il était plus facile d'atteindre cette colonie voisine à travers Long Island Sound que de voyager par voie terrestre jusqu'à New York. Le père de Floyd avait prêté de l'argent au gouverneur du Connecticut Jonathan Trumbull et la famille Floyd avait des parents et des amis à Middletown.

En plus de ses relations politiques croissantes dans l'est de Long Island, Floyd a sans aucun doute également été influencé par les attitudes de ses amis et parents du Connecticut. Il était actif dans les affaires municipales de la ville de Brookhaven. Il a été élu trois fois administrateur de la ville et a également servi comme officier dans la milice locale. En 1769, il est élu à l'Assemblée provinciale. Cela lui a permis de se familiariser avec des personnalités politiques d'autres parties de la colonie. En conséquence, lorsque le comté de Suffolk a choisi des délégués au premier congrès continental en 1774, Floyd était un choix évident.

Au début de 1775, les problèmes entre les colonies et la mère patrie s'étaient considérablement réchauffés et avaient abouti à la bataille de Lexington/Concord le 19 avril. La colonie de New York a élu dix hommes pour assister au deuxième congrès continental, mais en raison d'autres engagements locaux ou de la colonie, seuls quatre d'entre eux, dont William Floyd, ont assisté et présenté leurs lettres de créance. Il arriva probablement à Philadelphie le 10 mai 1775. Il se retrouva bientôt dans plusieurs comités et consacra une partie de son temps à des tournées d'inspection, des visites et des rencontres avec d'autres délégations.

Le 5 septembre 1775, William Floyd est nommé colonel du Western Regiment of Suffolk County lors d'une réunion à Smithtown. Reprenant et inspectant ce nouveau commandement, Floyd rapporte : « Le régiment est aux deux tiers environ équipé de baïonnettes, et les autres les obtiennent aussi vite qu'elles peuvent être fabriquées. Ils sont fournis avec une demi-livre de poudre et deux livres de balle par homme et un magazine dans le régiment pour les fournir …" Floyd a partagé son temps entre ses devoirs militaires et ses devoirs au Congrès. En tant que délégué au Congrès continental, il a tenu le Congrès provincial de New York informé d'actions telles que la réconciliation avec la Grande-Bretagne, le traitement des loyalistes, les affaires indiennes, l'établissement d'une défense militaire locale, l'aide à l'armée continentale, l'émission de papier-monnaie, et d'autres questions que l'assemblée de la colonie locale devait connaître ou prendre des mesures. Le temps de Floyd au Congrès continental a été constant et favorable, même s'il parlait rarement. Edmund Rutledge, un délégué de Caroline du Sud a déclaré à propos de Floyd, qu'il faisait partie des "hommes bien qui ne quittaient jamais leur chaise", ce qui implique que Floyd parlait rarement par terre, mais était fréquemment présent et votait pour des problèmes.

Alors que Washington resserrait l'étau autour de Boston et utilisait le canon que Knox avait apporté de Fort Ticonderoga, de sorte que les Britanniques évacuaient finalement la ville et que Washington se préparait à une descente sur New York, le Congrès arguait du bien-fondé de "l'indépendance". New York n'avait pas demandé à sa délégation de voter pour une question telle que l'indépendance, alors Floyd et ses collègues délégués new-yorkais avaient les mains liées jusqu'à ce que le Congrès provincial de New York parvienne à une conclusion. Alors que le Congrès continental a voté pour la résolution de Richard Henry Lee concernant l'indépendance le 2 juillet 1776 et a ensuite passé deux jours à ajuster le langage dans la déclaration du comité sur la question, la délégation de New York a dû garder le silence. Finalement, le 9 juillet 1776, le Congrès provincial de New York vote l'approbation de l'indépendance et transmet cette information à sa délégation à Philadelphie qui arrive le 11 juillet 1776. Nous avons donc maintenant une « déclaration unanime » ! Bien que l'indépendance ait été approuvée et que la langue du document à l'appui ait été modifiée et approuvée, ce n'est que le 1er août 1776 que la plupart des délégués ont pu signer une copie en relief de la Déclaration d'indépendance, dont William Floyd.

À peine l'encre de la signature de la Déclaration des Supprimés était-elle sèche que les Britanniques ont débarqué à Long Island et y ont vaincu Washington lors d'une bataille le 27 août 1776. Les Britanniques, au cours des trois mois suivants, ont envahi toute l'île de Long Island, y compris la maison de Floyd. chez Mastic. Mme Floyd a eu le temps d'enterrer l'argenterie de la famille avant qu'elle et ses trois enfants, avec quelques amis et voisins, ne s'enfuient à travers la taille de l'île jusqu'à sa rive nord et traversent Long Island Sound pour s'abriter avec des amis à Middletown. Le 17 octobre 1776, William Floyd déclara : « Je vais maintenant essayer d'obtenir certains de mes effets de l'île si c'est possible, et je serai absent du Congrès quelques jours, je vous prie de m'excuser car c'est le premier fois que je me suis absenté. Le 28 octobre 1776, le gouverneur Jonathan Trumbull ordonna à un groupe armé de traverser le détroit et de ramener les biens de Floyd.

William Floyd a continué à servir fidèlement à la fois ses obligations militaires, pour lesquelles il a finalement été élevé dans la milice au grade de major général, et à son devoir de délégué au Congrès continental. Il a été membre du comité des vêtements et a également siégé à plusieurs autres comités de temps à autre. Il a servi un court terme au Sénat de l'État de New York, mais en janvier 1779, il a été renvoyé au Congrès continental. Sa femme, Hannah (Jones) Floyd est décédée le 16 mai 1781 des suites d'expositions, de fatigue, de stress et de maladie. Floyd est retourné dans son domaine de Long Island à la fin de la guerre en 1783 pour trouver des bâtiments saccagés, des champs désolés, des arbres déracinés, des clôtures brûlées, des stocks perdus et sa maison invivable. Le 16 mai 1784, il épousa en seconde épouse Joanna Strong, fille de Benjah et Martha (Mills) Strong. Elle est née à Setauket, New York, le 4 janvier 1747. Par elle, il a eu deux autres enfants, Anna Floyd et Eliza Floyd, qui se sont tous deux mariés et ont eu une descendance.


George Floyd Gun Enceinte: Condamnation pour vol d'arme à feu/d'arme à feu et vol d'ampères Carrière criminelle

Selon Candace Owens, qui a refusé de modifier George, son martyr, a déclaré que George avait un jour placé une arme sur le ventre d'une femme enceinte et aurait volé une femme enceinte, ce qui n'est en aucun cas acceptable. Cependant, il n'y a aucune déclaration écrite de la même chose dans les dossiers du tribunal.

En 2009, George Floyd a été arrêté pour une accusation de crime au 1er degré, selon les casiers judiciaires / antécédents / passé de la police, d'agression et de vol à main armée auquel il a participé en 2007 et a passé cinq ans en prison pour s'être introduit par effraction dans la maison d'une dame avec l'intention de la voler. George a convenu qu'il portait un uniforme bleu pour ressembler à un employé du gouvernement pour gagner la confiance de la dame et finalement se frayer un chemin dans la maison.

La dame s'est vite rendu compte que la personne se faisait passer pour un employé du gouvernement, elle a essayé de fermer la porte mais Floyd forcer brutalement son chemin dans la maison. Par conséquent, un camion Ford s'est arrêté à l'entrée principale de la maison, cinq personnes sont sorties du camion et sont entrées directement dans la maison de la dame.

Selon le Daily Mail (Royaume-Uni), le rapport du tribunal mentionne que la victime a identifié George comme le criminel, le plus grand de tous les voleurs, qui lui a enfoncé un pistolet sur le ventre et est entré de force dans la maison. La hauteur de George Floyd était de 6 pieds 6 pouces.

"Ce grand suspect a ensuite fouillé la résidence pendant qu'un autre suspect armé gardait la plaignante, qui a été frappée à la tête et aux côtés par ce deuxième suspect armé avec son pistolet alors qu'elle criait à l'aide."

Ne trouvant pas d'argent liquide, Floyd et d'autres hommes ont pris des bijoux et le téléphone portable de la dame et ont fui les lieux en utilisant le camion. Un voisin avait été témoin de la tentative de vol, avait noté le numéro de la plaque d'immatriculation et avait signalé l'incident au 911 instantanément.

La police a suivi l'exemple et a réussi à retrouver la voiture. Floyd a été retrouvé derrière les roues. Plus tard, son identité a été contre-vérifié avec les femmes qui ont rapporté qu'un suspect de grande taille avait placé une arme sur son abdomen et avait envahi sa maison de force.

George Floyd avait-il des médicaments dans son organisme pendant l'autopsie ? Qu'est-ce que le Fentanyl ?

Le fentanyl est un anesthésique/analgésique de substitution de morphine synthétique de l'annexe II de la DEA. Il est rapporté qu'il est 80 à 200 fois plus puissant que la morphine et a un début d'action rapide ainsi que des propriétés addictives. Il est prescrit aux patients qui deviennent intolérants à d'autres médicaments analgésiques.

Les médecins légistes du comté de Hennepin ont publié le rapport de toxicologie le 2 juin 2020 qui indiquait que George Floyd était effectivement intoxiqué au fentanyl, à la méthamphétamine et à des traces de cannabinoïdes et de morphine au moment de sa mort. Cependant, ceux-ci n'ont pas été appelés les principaux facteurs de la mort de Floyd. Floyd a un vaste passé criminel lié au commerce et à la consommation de drogue.

Rapport de toxicologie de George Floyd | Passé criminel de George Floyd

Floyd souffrait de graves maladies cardiaques. Le Dr Gregory David, médecin légiste du comté de Jefferson, en Alabama, a déclaré: «Il souffre de certaines conditions sous-jacentes, ce qui signifie qu'il ne se débrouillerait pas bien sous le stress.

Le rapport d'autopsie a affirmé que George était décédé des suites d'un arrêt cardio-pulmonaire, énumérant « compliquer la subduction des forces de l'ordre, la contention et la compression du cou. » comme principaux facteurs.

Selon un récent rapport d'autopsie, Floyd a été testé positif pour le coronavirus. L'examinateur en chef du comté, le Dr Andrew Baker, a exclu que l'autopsie montre que le coronavirus n'a joué aucun rôle dans la mort de Floyd.

George Floyd Baggie : record d'arrestations pour cocaïne

Le casier judiciaire de George Floyd comprend 5 condamnations pour vol, possession et commerce de coke. Floyd a été arrêté cinq fois en 20 ans, sa dernière arrestation pour cocaïne remonte à 2005.

George était également lié à deux condamnations dans les années 1990 pour possession et vol d'une substance contrôlée (cocaïne). Cependant, il n'est pas clair si Floyd a purgé ou non sa peine de prison pour ce crime.

George a été accusé d'un vol avec une arme à feu en août 1998 pour lequel il a passé 10 mois à la prison du comté de Harris. En avril 2002, Floyd a été condamné à 30 jours de prison pour intrusion dans une propriété privée.

George Floyd a été impliqué dans deux autres infractions liées à la cocaïne, en octobre 2002 et en 2004, pour lesquelles il a été condamné respectivement à huit mois et dix mois de prison.

Une autre condamnation pour possession de cocaïne en décembre 2005, Floyd a été arrêté pour avoir de la cocaïne sur lui et a purgé 10 mois de prison d'État.

Après quelques mois, la charge de Floyd a été améliorée, modifiant la quantité de cocaïne qu'il possédait à environ 4 grammes.

Cependant, selon les dossiers, l'accusation présumée a été levée parce que Floyd a convaincu le jury qu'il avait moins d'un gramme de cocaïne.

Vidéo du sac blanc George Floyd

Au moment de son arrestation, il aurait laissé tomber un sac blanc sur le trottoir. Le sac blanc aurait contenu de la cocaïne ou une drogue illégale. It’s not a part of George Floyd’s Criminal Records. You can watch the video below.

Late George Floyd shifted to Minneapolis in 2014 after his last arrest in 2009.

Floyd was brutally killed by Derek Chauvin in the broad daylight when the former Police Officer pressed his knee against Floyd’s neck for 9 minutes continuously. This inhumane act sparked outrage among the entire nation, protesters are expressing strong disagreement with current police norms all over the country.

Floyd’s, father of two, last words were “I can’t breathe… I can’t breathe.”

Jacob, Minneapolis Mayor, expressed that he strongly believes Floyd’s death was murder. ‘I’m not a prosecutor, but let me be clear. The arresting officer killed someone,’ he told CBS.

“Had he been white, he would be alive today in great health. The details I’ve seen, let me down that race was involved.” the Mayor added in his statement.

Our Comment : Though he was no saint, he didn’t deserve to die like this.

Stay tuned for more news and the latest updates on this topic.

364 COMMENTS

Let’s not forget that Floyd has a 27 year old son who hasn’t seen him since he was 4-5 years old. The guy had to be told that was his father who was on tv. He also had a 22 year old daughter, who also didn’t know him, as he probably left when she was born.

Nobody deserves to be killed like Floyd did, but there is NOTHING in the story that says the cops were racist or that if Floyd was a white drug addict resisting arrest he wouldn’t be dead. I agree the cops responsible should be held responsible, but the entire country/world should NOT have to pay for it.

this is right amen….and now the police pay for this and later we all because we wont have nobody to protect us anymore…..what are we gone tp do

Thank you thank you when you do not know JESUS you don’t under stand you reap what you sow. All these men sowed crime and violence when .When crime and violence comes to the protesters doors they will remember the day they rioted for such malefactors JESUS died for our sins he was with out sin this man should have called on JESUS to be saved not his mother.I was held at gun point in a home invasion told to get down on the floor face down the robber for got about the telephone in the bedroom came back walked on me he had on Timberland boots his child support papers fell out of his pocket fleeing the crime INDIANA police got him quickly most of my police experience has been good. They are human only JESUS is perfect America and the rest of the world need to know him Mark 13:20 look at all what’s happening Covid 19/ wars ,disasters,everything that GOD said was going to happen ok> Genesis 6:5* Romans 1:17-18 to 32 wake up seek the Lord JESUS stop the blame game ADAM Genesis 5:1&2 *Blame game Genesis 3:9 to 19 Revelation16: 21 study the word of GOD JESUS /worship him on the true sabbath sunset Friday to Sunset Saturday Give Jesus 24 hours see what happens in your life don’t do any thing unnecessary do meals ahead you will feel great and your mind will be expanded to the Holy Spirit your going to need in the days to come. Love TO ALL IN JESUS NAME*

Je suis d'accord. I believe he would have died within the year from his lifestyle choices or covid-19. Not to say the police officer was right. He was a messy person and end the end he paid for his lifestyle choices.

No one is talking about the “white elephant” in the room. If these people didn’t commit the crimes, they would not be in the line of sight of police and would not be risking harm from the police. Look at the reports in the media over the past year. Who are committing the majority of the crimes.

So you are saying his criminal record is more important than him being unjustly murdered? Wow. Such priorities.

Finally a reasonable comment

I believe she is saying, we should not overlook who he was. He was a bad man. A menus to society. A loser. A repugnant being. The police office was negligent. He demonstrated what is wrong with the police department as a whole. We need police reform. We need to find better ways to apprehend career criminals like George Floyd. We need to wear body cameras. Maybe find better tools for bringing them down to the ground without killing them. However if the criminal is pumped up with drugs and is infected with a virus, there is no way of determining the outcome.

GF killed himself! Cardiac arrest! Case closed! If the community actually gave a crap about GF they would have saved him from himself as he had been in the process of KILLING HIMSELF for a long time BEFORE his SELF-INDUCED stressful encounter that did him in! He was going about life for a long time with one foot OUT of the grave. Community DID NOT care about him at all. In other words, PROTESTORS are FOS and/or in complete denial of the truth! Where WAS the community? Apparently THEY were waiting for the police to finish the job that GF and his beloved community started. The COMMUNITY did not have the balls to engage the problem so they left it to those that did! Sad, SAD, SAD. His community is ultimately responsible! Where were they! Who built the cages Joe? Who enabled GF to slowly committ suicide? Who supported his deadly drug habits? Where were they then? What was the community doing? They were waiting for someone else to deal with it! SAD!

George Floyd is a career criminal.. No wonder BLACK LIES MATTERS/CRIMINALS SUPPORT THE DRUG DEALER.

He did his time. He didn’t deserve to die like that no matter what anyone says.

I haven’t seen one comment that said he deserved to die. No one has said that but do NOT forget he did he time for his “prior” crimes not for the ones he was still committing. Let’s get the facts straight. If he had not been committing a crime at the time he never would have been involved with the police. I don’t think race had anything to do with it I think his violent past did. Also he had an underlying heart condition that is what killed him due to the stress of what happened to him, but a normal healthy person who did not do so many drugs, have a 4 different drugs in his system at the time very strong drugs would not have died. That was made clear in the autopsy. I do not agree with what the cops did and I think they are where they belong but I am sick and tired of hearing people act like he was saint when he was NOT. He held a gun to pregnant woman’s stomach and searched her house while one of what was it 5 men beat her and held her at gun point. People need to hear the truth. If she had all those drugs in her system and had a bad heart from all the drug use she would have died from what he did to her. So people need to stop making a martyr out of this “career criminal” who thought nothing of an unborn childs life or its mother.

Yes he did deserve to die. He was a career criminal how many lives does one person ahve to destroy before it’s not ok anymore. Decades of crime and still committing. Not to mention the plethora of crimes he will have committed that he never got caught for. One less scum bag left in this world who can no long hurt or destroy anyone elses life. It just unfortunate that the left wing media has lied through it’s back teeth to push its agenda causing more hatred, animosity and misery!

Wish more people were like you. Couldnt agree more. Almost 8 billion humans. Some simply dont deserve the gift of life theyve received. Fuck em.

I agree, folks, leave the judgement to God & stop playing jury. I dont agree with what he did & yes he did time for his crime. It still doesnt justfy his murder. In fact they couldnt wait to get that out on him so ppl can judge more. No one living is sin free.

Just think: if George wasn’t guilty of criminal conduct that day by attempting to pass counterfeit money, the police wouldn’t have even been called. He would still be driving in his car. He would still be alive.

What About the woman he held at gunpoint and robbed? Did anyone ask if her life mattered the day he terrorized her and held a gun to her head? Was this racism, and how was he even out of jail?

Dick Johnson, is his criminal record more important than him basically getting death row on the street. Him having to struggle because of a retarted policeman who probably plays god with every black criminal. it’s not up to the officers to choose who lives and who dies out here. maybe if they also did brutality on whites you would understand

A lot of assumptions in your comment.

My sister was robbed at gunpoint several years ago. She had a gun pressed to her head and was told to hand over everything, which she did. My sister had been to Europe recently and had Euros in her purse. When the thief was caught during yet another violent crime, the police found Euros on him, as well as other things from my sister’s purse. The police ran a ballistics match on the thief’s gun and found that he was more than a thief, he was also a murderer. His gun had been implicated in the shootings of THIRTEEN people during a robbery. He had robbed thirteen people before he got to my sister, and had shot ALL of them in the head. My sister had plead for her life, and for some reason the man did not shoot her. So when George Floyd holds a gun to a pregnant woman, he damn well meant to kill her if it came to that! The man who robbed my sister was nineteen years old, and won’t be getting out of prison until his 30s. My sister offered to be his sponsor when he gets out, which is far more generous than I would have been.

No it was worse than that. He pressed a pistol to her stomach and forced his way into the house. George Floyd’s height was 6 foot 6 inches. They stole all her jewelry. He was there first. So it’s a joke that anyone tries to make a martyr out of this worthless person, who met his match with a cop who the police in MN should have FIRED 14 offenses before. I could care less because he deserved to die when he pointed a gun to a pregnant woman. Probably was stoned, drunk, didn’t care if he forced a miscarriage. And the rioters are ignorant, worthless scumbags. Just as bad and some worse than Floyd.
I’ve experience blacks burning one of properties down, and cost me BIG Time. So don’t tell me about thugs who don’t have a brain in their head. I’ve lost because of some of them. And those that never had a pot to piss in, probably don’t get losing $100,000 because of dumbass rioters.

Down here in Brazil, it would be said he deserved to die on the moment he pointed a gun to a pregnant woman.
I know, up there in the USA, you, North Americans, worship life, it’s beautiful and is up solely to God to extend or to end it. No one deserves to die, “YES life imprisonment, NO death sentence”, and so on.
What is a criminal? Someone who took bad decisions, desperated, wants to make a normal living but can’t…
Down here, criminals deserve to die, and you guys might agree. Criminals are utterly truculent, violent, and thus make sure to be. Crime is mostly related to drugs, and frequently, innocents fall in the harsh grasp of crime. Mug you, demand your cellphone and bag, you hand in these, and is shot on the head. They come in groups, surround you and rob your car with your children still inside. One snatches your bag while the other stabs you. The stolen goods/belongings are either exchanged for drugs or used on other crimes.
Last year, a criminal hijacked a bus, zip-tied the passengers and placed gasoline bottles all over the bus. Hadn’t he had shot killed, he would have set it ablaze with everyone restrained inside. About 12 years earlier, an innocent lady was shot dead after a police snyper failed to hit the thug who took her hostage in the Bus 174 hijack.
As for myself, two guys tried to rob me, one blocked my path, the other grabbed my backpack. I pushed the latter and scramed as long as I could. When I lost them, I noticed the coat of one caught in my bag’s ziper (fun fact, that was a warm summer day). One of the pockets had a knife, they could have stabbed me.

White collar ones just rob money in huge quantities while posing as the good guy. Then, at distance, hires hitmen to get rid of you and to make it look like an accident or suicide. Just like in the movies.

Criminals do not deserve to die? There in the US, perhaps, as American grunts are not as cruel as Brazilian crooks are (and make sure to be).

I share a race with a dumbass.

He did deserve to die. One less criminal on the street. Think the cops got such a bad rep here die to this. If the guy wasnt such a disgusting example of a human being then there could be out cry. Funny how non of his crimes have been released to the public. Here in the uk people are rooting and destroying monuments and trying to erase history to suit the very very small minority point of view. If your a criminal black, white, old, young, male or female (or one of these made up musical genders) and you commit crimes then be prepared to possibly take the ultimate ramifications. People who say well he didnt deserve to die… why not? He has taken liberty and installed fear in to others and has done it continuously. The crimes went committed due to lashing out in the heat of the moment a mistake due to a situation. They where planned and non stop. It’s safe to say that there will probably be 100s of crimes that this person has committed that no one will ever find out about. He hasnt just committed those half a dozen or so criminals dont do that they literally live a life of crime all the time. You just dont get to hear about them due to them never being caught for them or lack of evidence. So in conclusion it’s one less criminal in the world. Unfortunalty the left wing media in all countries have jumped on to the back of it twisted it to rule up the racist BLM groups and caused more divide and miss trust across the world! Well done you change of Pr%$ks.

The way he dies should never have happened. However, the cop that did this is being done for murder. Justice is being done. The British media don’t seemed to have mentioned him and his rotten cohorts putting a gun on a pregnant woman’s belly. Did her and her baby’s life not matter? I don’t know why he is being made out a saint and innocent. I abhor racism of any kind but racism exists through all communities. Black against white and vice versa, Asian against black and vice versa and Asian against white and vice versa. I am fed up as being told I am racist because I am White! I have had racist abuse against me on an almost daily basis!

But he was such a good boy.

Honestly, yes, the Officer did a bad thing. But the Officer wasn’t just gonna walk up to this man and give him a pat on the back. This dude was a violent criminal. This man was a rotten person. I’m not saying I didn’t respect him because he was black, no, I don’t respect or care for him because he was a criminal. He tried to kill a pregnant Lady, he broke into her house with a pistol. This man is no saint, he is no angel, he is no God. He’s just a man who was killed in a tragic way. Yes, the Officer should serve time for what he did, but don’t burn down a police station for it and an American Flag. Which may I remind you guys, is TREASON!

Burning a flag is the most respectful way to get rid of one. It’s more disrespectful to throw it on the trash. Also riots and looting have nothing to do with George Floyd, yes he wasn’t a saint but that doesn’t mean you have to bring him down for it. If you read the article, in the beginning it states that he tried changing his ways after 2014. Please read it again before saying shit like that.

Juan, there is a difference between “trying” and “doing.” Floyd wasn’t trying, he was failing. People can take credit for “trying” when it comes to certain things–running a marathon, losing weight, getting ripped to be a professional model, learning algebra or chemistry–but “trying to be better” when it comes to having a violent criminal career is FAILING. “Oh, last year I robbed a woman at gunpoint, but this year I’m telling kids to stay away from guns and drugs, but today I tried to pass counterfeit money, so yeah, I’m trying.” How do We The People allow someone to come back from these kinds of crimes? How would you even talk about robbing a pregnant woman at gunpoint? –You’re at a party, making polite conversation, and someone asks you what you do for a living. You say, “I sell and use hard narcotics, I break into people’s homes posing as an authority figure, and, if necessary, I will hold a gun on you and take whatever I can find.” The person you’re talking to, if he or she is smart, runs away from you, quickly!– We The People have to take part of the blame for criminal behavior, because we TOLERATE it! Look at countries like Russia, China, Japan, Malaysia, Thailand–they don’t tolerate crime, and though they still deal with organized criminals, their incidence of crime is nowhere near the United States. The officer involved with George Floyd’s death handled the situation in the worst way possible, but he was one police officer among millions in the US. We The People don’t burn down police stations, set fire to police cars, or start riots because of the bad decisions of a few people. Violence begets violence and riots can only escalate and become bigger with each new incident. You may have noticed that people being harassed in riots have yet to truly fight back. In the American south, for example, there are MILLIONS of men just waiting, HOPING that the riots will start where they live, so that they can unlock their guns and start shooting the rioters. I know one of these men, he happens to live in Georgia. And he told me in 2000 that the “sons of the South” are waiting for “the mess to come down here.” Juan, there are people in the US who are JUST WAITING for people like the members of BLM to come to their towns so that they can shoot them! I, for one, have NO desire to see Americans killing each other in the streets.

I say it was horrible the way Floyd died, but he also had a horrible criminal past and that should have been mentioned by the media. Fair is fair. Yes the police do need to be retrain but they also have a very hard job.

What about the poor pregnant woman that he pointed a gun to how do you think she must feel all this has got out of hand im surprised no one as moaned about the film that is going to be on tv 12 years a slave . and we should keep our rugby anthem

During the rioting there were so many videos of violence. Now they are all scrubbed clean from the internet. All you can find is videos of police hitting protesters.

Laughable not a comment not a protest in sight for the black babies and black teenagers killed by black thugs in Chicago over the past week or so and on Father’s Day.
Everyone obsessed with a violent thug whose is being hailed as a martyr and a bloody messiah they got pictures of Floyd with angel wings.
It’s sickening.
Anyone heard of Tony Timpa he was killed by a WHITE police officer exactly the same way as George scum Floyd and he had no violent record.
There are other examples of killings of WHITES killed by WHITE police officers but it doesn’t fit the agenda to talk about them.
So to the bandwagon jumpers who say Floyd would not have been killed if he was right I say JOG ON !

The media will not report how Breonna Taylor was shot by police. The police done a no knock warrant. Everyone knows police always announce POLICE. when they break down a door. They do extensive training on it. It was in middle of the night. Both Breonna and her bf or husband were more then likely asleep. Someone shot a police officer in the leg. Probably the bf. Police returned fire killing her. Bf said police didn’t announce they were police. Every real life shows I watch. I always hear them announce POLICE. Loudly. They train that way. They announce so everyone in the home knows who broke in. The bf just taking blame away from him for her being shot.

If you don’t like this country then GTFO. If you say you’re “African American” then why don’t you try Africa? I hear it’s the most free, un-oppressed, non biased, paradise on earth! Not one of you is “African American”. Unless of course you are actually relocated here from Africa recently in which case then you should go back there if you sooooo despise this country. Pourquoi? Huh? I think I know the answer to that question already. Or how bout Canada? They’ll take you in with open arms. Same goes for the rest of you regardless of your origination, color, religious belief or whatever else that butt hurts you. Don’t like the U.S.A then see ya. You don’t HAVE TO LIVE HERE! No one is forcing you to stay. Leave, don’t destroy it because you don’t agree with it. If I don’t like a restaurant, I simply leave and never return. I guess in the opinion of the douchebags that want to immortalize a criminal, maybe next time my steak comes out over cooked I should destroy the dining room and burn down the kitchen? THAT should bring about change to THAT problem. Droit? Assholes.

Wow. The posts show that people have taken the bait. The MSM and those running the show know that Divide and Conquer works. Try to use critically thinking stop going on about whether or not George Perry Floyd deserved to die. Instead analyze this story which is an obvious scripted contrived news story to get people arguing while those in control take away more of our right and freedoms with the planned COVID19 agenda. These leaders in control are way ahead of gullible, naive and ignorant folks who think the media owned by a small number of powerful corporations with ties to government, receive $$ from advertisers( ie pharmaceutical companies ) you know those great lab drugs with all the side effects would not LIE and DECEIVE you. Time to wake up. The controllers will keep creating CHAOS to bring in the order that they have designed until people think for themselves, research other points of view. Stop dividing and learn who the true enemy unless you think you want to live in authoritarian police state country like China.

On one hand, I do not condone police brutality at all. But on the same token, I don’t condone someone holding a pregnant woman at gunpoint either. If the state of Texas had executed righteous judgement against George Floyd for what he did to that pregnant woman and not give him just a slap on the wrist(5 years in prison), he either would’ve been given the death penalty or given a very long prison sentence(30 years to life). If Texas had executed righteous judgement against him, he never would’ve been up in Minnesota and that incident would’ve never happened. What happened to him with those Minneapolis police officers is a perfect example of the saying, “what goes around, comes around.” Remember, if you commit crimes, you should expect confrontations with the police at some point. Sorry, George Floyd was not some martyr at all.

The officer has not been convicted of murder. last check, you are innocent until proven guilty. Do to the mob contaminating the case, i can see him getting acquitted.


A childhood in Houston and ‘Big Friendly’

Floyd was born in North Carolina. But his mother, a single parent, moved the family to Houston when he was 2, so she could search for work. They settled in the Cuney Homes, a low-slung warren of more than 500 apartments south of downtown nicknamed “The Bricks.”

The neighborhood, for decades a cornerstone of Houston’s black community, has gentrified in recent years. Texas Southern University, a historically black campus directly across the street from the projects, has long held itself out as launchpad for those willing to strive. But many residents struggle, with incomes about half the city average and unemployment nearly four times higher, even before the recent economic collapse.

Yeura Hall, who grew up next door to Floyd, said even in the Third Ward other kids looked down on those who lived in public housing. To deflect the teasing, he, Floyd and other boys made up a song about themselves: “I don’t want to grow up, I’m a Cuney Homes kid. They got so many rats and roaches I can play with.”

Larcenia Floyd invested her hopes in her son, who as a second-grader wrote that he dreamed of being a U.S. Supreme Court justice.

“She thought that he would be the one that would bring them out of poverty and struggle,” said Travis Cains, a longtime friend.

Floyd was a star tight end for the football team at Jack Yates High School, playing for the losing side in the 1992 state championship game at the Houston Astrodome.

He was an atypical football player. “We used to call him ‘Big Friendly,’” said Cervaanz Williams, a former teammate.

“If you said something to him, his head would drop,” said Maurice McGowan, his football coach. “He just wasn’t going to ball up and act like he wanted to fight you.”

On the basketball court, Floyd’s height and strength won attention from George Walker, a former assistant coach at the University of Houston hired for the head job at what is now South Florida State College. The school was a 17-hour drive away, in a small town, but high school administrators and Floyd’s mother urged him to go, Walker said.

“They wanted George to really get out of the neighborhood, to do something, be something,” Walker said.

In Avon Park, Florida, Floyd and a few other players from Houston stood out for their size, accents and city cool. They lived in the Jacaranda Hotel, a historic lodge used as a dormitory, and were known as the “Jac Boys.”

“He was always telling me about the Third Ward of Houston, how rough it was, but how much he loved it,” said Robert Caldwell, a friend and fellow student who frequently traveled with the basketball team. “He said people know how to grind, as hard as it is, people know how to love.”

After two years in Avon Park, Floyd spent a year at Texas A&M University in Kingsville before returning to Houston and his mother’s apartment to find jobs in construction and security.

Larcenia Floyd, known throughout the neighborhood as Ms. Cissy, welcomed her son’s friends from childhood, offering their apartment as refuge when their lives grew stressful. When a neighbor went to prison on drug charges, Ms. Cissy took in the woman’s pre-teen son, Cal Wayne, deputizing George to play older brother for the next 2½ years.

“We would steal his jerseys and put his jerseys on and run around the house, go outside, jerseys all the way down to our ankles because he was so big and we were little,” said Wayne, now a well-known rapper who credits Floyd with encouraging him to pursue music.

George Floyd, he said, “was like a superhero.”


Floyd History, Family Crest & Coats of Arms

The Irish surname Floyd begins was originally the Gaelic MacTuile, O Maoltuile, or Mac Maoltuile. "tuile" means "flood," and the names Tully and Flood were at one time interchangeable in Ireland. However, some of the Gaelic names that have become "flood" may have been mistranslations, and that contained the Gaelic "toile," meaning "toil," or "will." In Ulster, Floyd has sometimes been used as a spelling variant of Flood however, Floyd is normally a cognate of the Welsh name Lloyd, derived from the word 'llwyd,' which means ‘grey.’

Ensemble de 4 tasses à café et porte-clés

$69.95 $48.95

Early Origins of the Floyd family

The surname Floyd was first found in Connacht, where they could be found since ancient times, and were hereditary physicians to the O'Connors of Galway.

Forfait d'histoire des armoiries et du nom de famille

$24.95 $21.20

Early History of the Floyd family

This web page shows only a small excerpt of our Floyd research. Another 125 words (9 lines of text) covering the years 1620, 1676, 1660, 1675, 1648, 1563, 1641, 1563, 1572, 1649, 1572, 1603, 1589, 1592, 1593, 1574 and 1637 are included under the topic Early Floyd History in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.

Sweat à capuche unisexe blason

Floyd Spelling Variations

Those scribes in Ireland during the Middle Ages recorded names as they sounded. Consequently, in this era many people were recorded under different spellings each time their name was written down. Research on the Floyd family name revealed numerous spelling variations, including Flood, Floyd, Floode, Floyde, Tully, MacTully,Talley, Tally and many more.

Early Notables of the Floyd family (pre 1700)

Notable amongst the family name at this time was Thomas Tully (1620-1676), an English clergyman of Calvinist views. He was born in St. Mary's parish, Carlisle and was son of George Tully. "After the Restoration he was created D.D. on 9 Nov. 1660, and nominated one of the Royal Chaplains in Ordinary, and in April 1675 was appointed Dean of Ripon. " [1] Edward Floyd, Floud or LLoyd (d. 1648?), was a Catholic barrister who became steward in Shropshire to Lord-Chancellor Ellesmere and the Earl of Suffolk. [1] Henry Floyd (1563-1641), was an English Jesuit, elder brother of Father John Floyd, born in.
Another 119 words (8 lines of text) are included under the topic Early Floyd Notables in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.

Floyd migration +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Floyd Settlers in United States in the 17th Century
  • Flag Floyd, who landed in Virginia in 1637 [2]
  • Nowell Floyd, who landed in Virginia in 1637 [2]
  • Melchesedick Floyd, who landed in Virginia in 1638 [2]
  • Rice Floyd, who landed in Virginia in 1639 [2]
  • Tho Floyd, who landed in Virginia in 1639 [2]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Floyd Settlers in United States in the 18th Century
  • Anne Floyd, who arrived in Virginia in 1702 [2]
  • Edward Floyd, who landed in Virginia in 1702 [2]
  • Morris Floyd, who landed in Virginia in 1702 [2]
  • Lawrence Floyd, who landed in Virginia in 1702 [2]
  • Martha Floyd, who arrived in Virginia in 1703 [2]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)
Floyd Settlers in United States in the 19th Century
  • John Floyd, who landed in Baltimore, Maryland in 1811 [2]
  • Margaret Floyd, who landed in Philadelphia, Pennsylvania in 1812 [2]
  • Benjamin Floyd, who landed in Allegany (Allegheny) County, Pennsylvania in 1848 [2]
  • N J Floyd, who arrived in San Francisco, California in 1850 [2]
  • Nathan Floyd, who landed in Pennsylvania in 1850 [2]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Floyd migration to Canada +

Certains des premiers colons de ce nom de famille étaient:

Floyd Settlers in Canada in the 18th Century
  • Mr. Richard Floyd U.E. born in New York, USA who settled in Saint John, New Brunswick c. 1784 son on Honourable Richard Floyd [3]

Floyd migration to Australia +

L'émigration vers l'Australie a suivi les premières flottes de condamnés, de commerçants et de premiers colons. Les premiers immigrants comprennent :

Floyd Settlers in Australia in the 19th Century
  • Thomas Floyd, who arrived in Port Misery aboard the ship "Duchess of Northumberland" in 1839 [4]
  • Elizabeth Floyd, who arrived in Port Misery aboard the ship "Duchess of Northumberland" in 1839 [4]
  • Elizabeth Floyd, who arrived in Adelaide, Australia aboard the ship "Branken Moor" in 1840 [5]
  • Harriet Floyd, who arrived in Adelaide, Australia aboard the ship "Branken Moor" in 1840 [5]
  • Jemima Floyd, who arrived in Adelaide, Australia aboard the ship "Branken Moor" in 1840 [5]
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Floyd migration to New Zealand +

L'émigration vers la Nouvelle-Zélande a suivi les traces des explorateurs européens, tels que le capitaine Cook (1769-1770) : d'abord les chasseurs de phoque, les baleiniers, les missionnaires et les commerçants. En 1838, la British New Zealand Company avait commencé à acheter des terres aux tribus maories et à les vendre aux colons. une nouvelle vie. Les premiers immigrants comprennent :

Floyd Settlers in New Zealand in the 19th Century
  • Thomas Floyd, who landed in Wellington, New Zealand in 1840
  • Mr. Thomas Floyd, (b. 1817), aged 23, British settler travelling from London aboard the ship "Slains Castle" arriving in Wellington, New Zealand on 25th January 1841 [6]
  • Miss Caroline Floyd, (b. 1840), aged 9 months, British settler travelling from London aboard the ship "Slains Castle" arriving in Wellington, New Zealand on 25th January 1841 [6]
  • Thomas Floyd, aged 23, a farm labourer, who arrived in Port Nicholson aboard the ship "Slains Castle" in 1841
  • Caroline Floyd, aged 20, who arrived in Port Nicholson aboard the ship "Slains Castle" in 1841
  • . (D'autres sont disponibles dans tous nos produits PDF Extended History et nos produits imprimés dans la mesure du possible.)

Contemporary Notables of the name Floyd (post 1700) +

  • Elson Floyd (1956-2015), American educator, 10th President of Washington State University (since 2007)
  • Charles Floyd (1782-1804), American explorer, quartermaster in the Lewis and Clark Expedition
  • Malcom Floyd (b. 1981), American NFL football wide receiver from Sacramento, California
  • Raymond Loran "Ray" Floyd (b. 1942), American professional PGA golfer
  • Keith Floyd (1943-2009), British celebrity chef, television personality and restaurateur
  • James John Floyd (1750-1783), American pioneer of the Midwestern United States
  • George Rogers Clark Floyd (1810-1895), American politician and businessman, Secretary of Wisconsin Territory (1843 to 1846)
  • Eddie Lee Floyd (b. 1937), American soul/R&B singer and songwriter
  • Cornelius Clifford "Cliff" Floyd Jr. (b. 1972), American former Major League Baseball outfielder
  • Alexander Geoffrey "A.G." Floyd (b. 1926), Australian botanist
  • . (Another 54 notables are available in all our PDF Extended History products and printed products wherever possible.)

Historic Events for the Floyd family +

Halifax Explosion
  • Mr. Harold James  Floyd (1896-1917), Canadian resident from Halifax, Nova Scotia, Canada who died in the explosion [7]
HMS Hood
  • Mr. Charles Floyd (b. 1920), Scottish Wireman serving for the Royal Navy from Edinburgh, Scotland, who sailed into battle and died in the sinking [8]

Histoires liées +

The Floyd Motto +

La devise était à l'origine un cri de guerre ou un slogan. Les devises ont commencé à être représentées avec des armes aux 14e et 15e siècles, mais n'étaient pas d'usage général avant le 17e siècle. Ainsi, les armoiries les plus anciennes ne comportent généralement pas de devise. Les devises font rarement partie de l'octroi des armoiries : sous la plupart des autorités héraldiques, une devise est un élément facultatif des armoiries et peut être ajoutée ou modifiée à volonté, de nombreuses familles ont choisi de ne pas afficher de devise.

Devise: Vis unita fortior
Traduction de devise : Strength united is the more powerful.


Voir la vidéo: GTMBB Ball Boy William Floyd